Explorant l’enchâssement des temporalités, mon travail revisite des matières et techniques anciennes et questionne comment ces dernières continuent d’éclairer notre contexte contemporain. J’utilise divers médias afin d’examiner les tensions entre le concept et la matière et ainsi sélectionner les processus et les rythmes qui amplifient les idées définissant chacun de mes projets. Cette méthode s’accompagne d’un intérêt pour la façon dont le passé habite le présent. À cet égard, le préfixe ‘re’ est constamment utilisé : retour, revenant, remédier et réinventer – des mots qui se retrouvent dans les écrits qui décrivent mes projets. Cette approche anachronique m’amène vers des recherches sur la relation étrange de la photographie avec le passé et m’incite à explorer différents matériaux, images et technologies dans la quête de nouvelles significations.

Née à Glasgow en 1983 et ayant grandi au Manitoba, Fiona Annis vit et travaille à Montréal. Fiona a présenté des expositions dans des centres d’artistes, des galeries et des musées au Canada et à l’étranger, incluant l’Institut AC à New York, le Centre canadien d’architecture à Montréal, l’Université Goldsmith à Londres, la LowSalt Gallery à Glasgow, Museo Novecento à Naples, Gallery44 à Toronto, VU Photo à Québec et The Art Gallery of Alberta à Edmonton. Ses œuvres font partie des collections du Musée de la civilisation de Québec, du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Collection d’art publique de la ville d’Ottawa et de la Penumbra Foundation à New York. Elle poursuit également une collaboration continue avec La Société des archives affectives, incluant des projets tels que L’étreinte des temps, un projet d’art public à grande échelle dans le parc du Mont-Royal à Montréal. Elle est détentrice d’une maîtrise du Glasgow School of Art et d’un doctorat interdisciplinaire de l’Université Concordia.

Télécharger CV